La balance et les bourrelets

Publié le par Docteur Chocolatine

La balance et les bourrelets

Récemment sur les réseaux sociaux, une amie avait relayé une photo de femmes toutes plus jolies les unes que les autres, souriantes et en dehors des normes actuelles de beauté, photo issue d'un groupe dont j'aime la philosophie. Devant les réactions sur cette publication, l'idée de ce coup de gueule a germé.

Pourquoi?

Parce que, moi aussi, il m'est arrivé d'être mécontente quand mes patients n'avaient pas le "bon poids" imposé par les textes en vigueur.

Parce que j'ai entendu mes confrères dire "celui-là/celle-là, il ne fait pas d'effort".

Parce que j'ai lu sous cette photo des réactions de dégoût face à ce qui est, factuellement, des détails comme ces bourrelets, ces corps marqués par l'histoire de nos vies, ces corps tous différents.

Parce que j'en ai marre des compliments qui fleurissent sur Instagram devant le minois d'un monsieur ou d'une dame pour souligner la beauté du visage, la perte de poids ou la masse musculaire. "Tout flatteur vit aux dépends de celui qui écoute", n'est ce pas? Vivre pour des flatteries, est-ce encore vivre?

Quels sont les intérêts de ces compliments à outrance (parce que un de temps en temps n'est pas mauvais) mis à part favoriser le narcissisme et les idéaux de beauté insurmontables?

 

 

Voilà mon ressenti de médecin, d'être humain et de femme:

Premièrement, moi aussi, j'ai des complexes. Malgré un poids en dessous des normes, j'ai aussi des bourrelets, des cicatrices pas belles, des vergetures, des rondeurs absentes (et c'est bien dommage) etc...Je fais au mieux pour cacher tout ça mais il est certain que je n'aurai probablement jamais un ego surdimensionné grâce à mon physique. Tant mieux...

Deuxio, passons aux choses sérieuses, mon ressenti de médecin qui fait au mieux pour être humain:

Que dire à la jeune mère de famille dont le bébé ne fait pas ses nuits et qui n'arrive pas à perdre ses kilos de grossesse? Qu'elle devrait faire attention et se reprendre en main? Déjà, elle s'occupe de son bébé et gère sa maison.

Que dire au mari dont l'épouse est handicapée et qui la voit dépérir au fur et à mesure des années? Qu'il ne fait pas d'efforts? Il reste présent à côté d'elle, veillant à son bien-être et aux soins qui lui sont nécessaires. Le créneau de sport, lui, il repassera un autre jour.

Que dire de l'enfant qui se nourrit de chips et de chocolat parce que ses parents préfèrent s'occuper de leur vie professionnelle que de passer du temps avec leur fils? C'est de sa faute s'il grossit?

Que dire à la jeune femme qui s'enveloppe de couches graisseuses parce qu'elle a subi un viol dans l'adolescence et qu'elle ne veut plus jamais sentir le désir d'un homme sur ce corps qui l'aurait trahi une fois? Ce corps qui a été à l'origine d'une violence ineffable, d'un traumatisme irrésolu et qui vous confie qu'elle se sent mieux ainsi? Oui...Que lui dire?

Que dire à l'employé qui, après une journée de 10h non stop, rentre chez lui et n'a plus la force, vidé psychiquement, de chausser ses baskets pour une ultime séance de sport alors qu'il aspirerait plus à un câlin avec son petit dernier ou juste regarder le plafond allongé dans son canapé?

Que dire à celui qui a un corps "magnifique", avec des tablettes de chocolat, des biceps et des pectoraux visibles, sec et fuselé, passant 15h par semaine à cultiver cette masse musculaire mais oubliant qu'il pourrait aussi avoir une vie sociale/amicale/familiale? Son miroir et son compte IG passent en premier.

Que dire aussi à la jeune femme superbe sur les photos mais qui cache si bien son mal de vivre à coup de grands renforts de maquillage/ filtres et qui chipote sur chaque assiette?

Enfin, que dire à mes chers confrères/consoeurs, ayatollahs du poids, qui se focalisent uniquement sur ce sacro-saint chiffre de l'IMC (indice de masse corporelle) sans regarder non seulement les paramètres physiques du patient (tension, tabagisme, bilan cholestérol et diabète, activité physique) mais aussi environnementaux, familiaux et professionnels?

C'est professionnel bien sûr de parler du poids en consultation mais c'est certainement tout aussi nécessaire et efficace de s'enquérir des "à-côté", de tout ce qui fait que le patient a d'autres priorités que de décaler l'aiguille de la balance vers les chiffres inférieurs.

En dernier lieu, que dire à ces journalistes, vendeurs de rêve et autres profiteurs de ces normes stupides, qui vendent des régimes qui ne marchent pas, écrivent des articles imposant insidieusement l'idée qu'une femme devrait avoir des complexes à vie, des parties du corps à raffermir ou à gonfler, des produits miracles, des pilules dangereuses et des interventions parfois périlleuses? Il faut bien vivre, me dira t-on..mais au détriment du bonheur réel des autres, d'un bonheur sain, sans faux-semblant, ni fioritures?

 

En conclusion, soyez vous-même, faites vous confiance et faites confiance à votre corps!

Arrêtez d'écouter les autres et, surtout, ne vous mettez jamais en danger pour être dans les normes de beauté!

L'Humanité avec un grand H est faite de diversité physique, psychique, culturelle, ethnique et religieuse.

Etre bienveillant, c'est l'être avec les autres et aussi avec soi-même.

 

 

Une dernière image qui m'a marquée: des personnes "bien attentionnées", lorsque j'étais étudiante, avait collé cette affiche sur ma porte alors que j'avais pris une dizaine de kilos en un an (merci, la première année de médecine).

S'en sont suivies des années pour moi aussi à regarder mon assiette d'un air suspicieux et surveiller régulièrement la balance. Je ne leur dis pas merci mais, après tout, il faut de tout pour faire un monde.

 

A bon entendeur...

 

Commenter cet article

Je suis gourmande mais je me soigne 16/10/2018 20:18

Très bel article, tu fais certainement un très bon médecin !

Docteur Chocolatine 17/10/2018 10:49

J'espère soigner du mieux que je peux. Merci beaucoup pour ton commentaire

Jo 14/10/2018 16:07

Merci Madame!
Quel bel hommage aux Femmes . . .
Merci pour nous toutes, minces ou rondes. Article rare.
Nouvelle abonnée sur votre blog, après la recherche d'un gateau choco, tombée sur votre gateau Conticini. A faire très vite pour un anniversaire de P'tit Loup.
Hâte de vous lire à nouveau.
Jo

Docteur Chocolatine 17/10/2018 10:48

Merci Jo! Je suis ravie de vous lire et de savoir que mon blog vous plaît. J'espère que le p'tit loup a aimé son gâteau. A bientôt!

Nadezda 11/09/2018 17:47

Bienvenu cet article, allait hop mon moral remonte, merci :)

Docteur Chocolatine 12/09/2018 16:18

Merci cela me fait plaisir!

la nonna 01/09/2018 22:49

merci pour cet article, merci oui merci

Docteur Chocolatine 04/09/2018 13:08

De rien...merci de votre retour

Liseli 24/08/2018 22:02

Merci pour ce coup de gueule en faveur de l'humain plutôt que des graphes.
J'ai passé mon enfance à être un point "un peu trop haut" sur un graphe, ce qui m'a laissé des séquelles. Suite à des problèmes de santé, je suis en ce moment un point "un peu trop bas" et je découvre que ce n'est pas plus facile à vivre. Vivement le moment où j'arriverai à ne plus m'en inquiéter.
Surtout, j'espère ne pas passer mes traumatismes à la génération suivante. Dans ma famille, les histoires de poids – en trop ou en moins – ont miné la vie d'au moins quatre générations de femmes...

poppy 24/08/2018 20:16

Ayant un parcours chaotique en termes de poids d'images et de confiance en soi avec TCA à outrance, j'apprécie de pouvoir lire ces lignes et de savoir qu'il y a des médecins capables de mener ce type de réflexion et d'appréhender des patients avec une vision globale sur leur quotidien. C'est agréable de se dire que même si ce n'est pas la majorité - et c'est bien dommage - certains sont encore en mesure de comprendre que la priorité d'un professionnel n'est pas nécessairement celle de la personne reçue.

gridelle 23/08/2018 15:02

ta réflexion et ta manière de nous la proposer me touchent beaucoup.... je pense aussi que l'apparence a une trop grande importance dans nos vies et pourri le quotidien de beaucoup de monde! moi qui bosse avec des jeunes je suis bien placée pour dire que c'est un fléau..... Aujourd'hui je me bats avec mon poids, depuis deux ans, à cause d'événements dans ma vie qui ont bouleversés mon quotidien.... J'ai pris 8kg et j'avais laissé tomber mon corps durant quelques mois... Aujourd'hui je retrouve peu à peu ma forme physique, mais pas encore ma "ligne"... Mais j'y travaille.... et le regard que posent parfois certaines personnes qui m'ont connu avec 8kg en moins est difficile à supporter. Heureusement j'ai un médecin et surtout un homme formidables qui m'ont appris à accepter la situation, à la comprendre, et être certaine que je parviendrai à retrouver l'apparence qui me convient... pas celle dictée par les autres, celle qui moi me convient... c'est important! Merci Diane pour ce coup de gueule

Docteur Chocolatine 24/08/2018 09:22

Merci Ingrid pour ton témoignage plein de courage et d'acceptation. Tu es magnifique et 8 kg en plus ne sont pas grand chose surtout chez une bonne sportive (marcheuse) comme toi. Gros bisous

Liliane 23/08/2018 09:31

Je suis aussi parmi ces dames je ne suis pas forcement ravie mais voilà j'accepte l'âge et avant tout la santé

Docteur Chocolatine 24/08/2018 09:28

Nos corps nous obligent à voir les choses autrement et c'est une bonne avancée, je trouve. Bisous

irisa 22/08/2018 11:02

J'ai été soignante en milieu hospitalier et ce sont ces corps que l'on découvre le plus souvent sous les vêtements, passé l'âge de la trentaine , même s'il n'y a pas de véritable surpoids, comme tu le dis c'est l'histoire de nos vies qui s'y lit

Docteur Chocolatine 24/08/2018 09:27

Comme vous avez raison...on les voit, ces corps, mais avec toute la bonté d'un soignant. Souvent, le visage reflète plus l'âme que le corps qui, lui, reflète notre histoire, nos cicatrices, nos poids à porter...bisous

Quatrefilles 21/08/2018 17:53

Hourra! et Bravo de la part d’une très ronde qui ne s’angoisse plus..... Bisous

Docteur Chocolatine 24/08/2018 09:27

;-) Merci beaucoup! Oui, plus d'angoisse..surtout pas

Michelle 21/08/2018 17:45

merci pour cet article, moi qui a malheureusement des rondeurs qui m'angoisse, cela me rassure un peu. Merci pour ces conseils. bonne journée

Docteur Chocolatine 24/08/2018 09:27

Courage Michelle! Ce n'est pas simple mais notre corps est aussi notre maison, prenons en soin et acceptons le tel qu'il est. Bisous

Michelle 21/08/2018 17:46

je rectifie ma faute d'orthographe : des rondeurs qui m'angoissent et non angoisse. Désolée, bonne journée

Joëlle 21/08/2018 17:20

j'apprécie et admire vos talents de cuisinière, vos qualités de photographe pour nous mettre encore plus l'eau à la bouche mais, par dessus tout, ce sont vos réflexions sur des sujets si importants qui m'émeuvent et me font tant vous apprécier. Merci à la belle personne que vous êtes.

Docteur Chocolatine 24/08/2018 09:27

Merci Joëlle! Votre message me va droit au coeur. Souvent écrits avec émotions et empathie, ces petits coups de gueule sont vraiment "tout moi". A bientôt!

Mary Aulait 21/08/2018 15:21

Ah ! les rondeurs...moi aussi je les trimballe ces bourrelets, mais je suis heureuse de voir mon corsage bien rempli, mes petits pieds dans d'élégantes sandales, alors si je "triche" avec un tee-shirt noir ou bleu marine, si mes fesses ressemblent à deux gouttes d'huile ( il parait, je n'ai pas de rétro) franchement je m'en BALANCE de mon tour de taille !

Docteur Chocolatine 24/08/2018 09:27

Tu es très jolie! Le tour de taille...pfff...:-)

Line 21/08/2018 15:04

Merci pour cet article qui fait du bien.

Docteur Chocolatine 24/08/2018 09:27

De rien, Line! Merci à vous!

DOMINIQUE SPEHNER 21/08/2018 13:31

et comme Mireille, aujourd'hui je te dis simplement merci, un grand merci même

Docteur Chocolatine 24/08/2018 09:28

De rien Dominique...merci à vous

Mireille Berthet 21/08/2018 13:16

et moi, aujourd'hui, je te dis simplement merçi .Mireille

Docteur Chocolatine 24/08/2018 09:27

De rien Sylvie! C'est bien normal!

Docteur Chocolatine 24/08/2018 09:27

De rien Mireille! Bises

Sylvie ZIMMERMANN 22/08/2018 08:58

Comme Dominique et Mireille , un tout simplement MERCI pour nous aider a nous accepter tel que nous sommes , pas facile