vis ma vie...d'interne, jeune maman et militaire

Publié le par Un macaron, une glace, trois chocolatines

Je vous résume mais c'est un gros la journée type de toute jeune maman qui travaille à temps plein


-lever 6h40
-petit dej, habillage et toilette sur les chapeaux de roue
-7h20 réveil de la miss...grand sourire
-7h30 départ de la maison
-7h38 déposer bébé chez la nounou, la manou, la crèche...
-7h 39 partir en courant attraper son train
-7h 44 sauter dans le train
-7h 50 arrivée à St Lazare, speeder jusqu'à la ligne 14, descendre à Chatelet, re-speeder pour prendre le RER
-8h00 prendre le RER bondé, merci les odeurs
-8h12 arrivée à Port Royal, marcher à un bon pas jusqu'au Val
-8h15 arrivée dans le service, blouse blanche, mise au courant avec les infirmières des problèmes de la nuit
-8h 30 à 12-13h : le tour, les exams en cours, examens des patients..Coup de fil à 10h à son mari pour un soutien moral et psychologique
-13h : déjeuner dans le self du Val...belle vue...assiettes et verres en plastique
-13h30 : café rapide, on reprend, on revoit les patients entrant, les exams, et caetera
-18h00 : contre visite avec le senior qui change toutes les prescriptions...les infirmières s'arrachent les cheveux, l'interne re-prescrit tout sur ordinateur ( s'il ne plante pas)
-19h00 : ça fait dix fois que je regarde ma montre, j'évalue si le senior va partir, si l'autre interne a également du boulot, si je peux vraisemblablement quitter le service
-19h30 : on s'échappe en espérant qu'aucun senior ne nous verra
-20h15 : ça y est, je suis rentrée...oh ben Grande Chocolatine dort, a déjà mangé, déjà pris son bain...Résumé rapide de la journée par la nounou, la manou ou la dame de la crèche pour faire participer un peu la maman à la vie de sa fille
-20h30 : si Grande Chocolatine n'est pas endormie, essayer d'aller faire quelques courses...sinon les reporter au w-e
-22h: coucher sans son époux adoré à côté avec un petit coup de fil avant pour lui souhaiter bonne nuit et raconter la journée

Autre journée type : enchainer sur une garde, c'est à dire continuer à travailler dans un service de porte simili urgences jusqu'au lendemain 8h du matin sans repos compensateur ( id est on reprend la même journée que la veille ) en pouvant être réveillée à n'importe quelle heure et gérant le patient de A à Z ( de l'accompagnement aux toilettes jusqu'à l'hospitalisation dans les étages en négociant, priant pour le scanner, l'avis spécialisé, etc...Forcément à 3h du matin, c'est dur pour tout le monde...surtout pour les VIP )

Je précise que,ça, c'est la vie d'un interne en médecine lambda ( d'autant que ceux qui sont célibataires ou sans enfant ou spécialiste passent encore plus de temps à l'hosto), que les gardes sont peut-être payées ( ceux du Val attendent depuis 6 mois déjà leur rappel de solde ) mais exténuantes, que être maman et travailler c'est aussi se dire qu'on a relativement pas beaucoup de moment d'échange avec son enfant dans la journée et qu'être seule ( comme beaucoup de femmes de militaire ou de célibataire géographique ), c'est aussi ne pas avoir de réconfort par rapport à cette vie à cent à l'heure.

Si seulement le gouvernement pouvait reconnaitre un minimum qu'aider les jeunes mamans ( qu'elles travaillent ou non ) par des structures d'accueil adaptées avec des places suffisantes serait accroitre grandement leur qualité de vie...et leur permettre parfois de ne pas quitter leur travail à cause de cela.


A coté, être médecin c'est un métier formidable où on croise des gens extraordinaires tant chez les soignants que chez les patients.
C'est soulager, soigner, réconforter, accompagner des êtres dans des moments difficiles de leur vie, voire leur fin de vie...Gagner la confiance de quelqu'un, le délivrer d'un petit rien qui l'ennuie beaucoup, le distraire un peu de la monotonie d'un lit d'hopital...

Je continuerai donc à répéter à ma fille que ce métier, même s'il est parfois dur, très dur, il est vraiment extra !
Et qu'en plus, y allier notre condition de militaire ( corvéable à tout moment et en tout lieu - sir, yes,sir !) c'est aussi parfois servir ( oui, servir, c'est un mot qui n'existe plus beaucoup actuellement ) quelque chose qui nous dépasse, des valeurs essentielles qui ne sont plus de ce temps...

Un vétéran de la Seconde Guerre Mondiale disait ce matin à la radio " je ne suis pas un héros, je n'ai fait que mon devoir".


Bon, je suis consciente que cet article pourrait susciter des réactions, plus ou moins véhémentes. On a tous une vie avec ses difficultés, il faut faire avec...
Mais est ce que Grande Chocolatine un jour, me reprochera de ne pas avoir passé assez de temps avec elle? Pourrais je lui répondre " je n'ai fait que mon devoir"? Ou dois je laisser les papas partir en opérations extérieures en prétextant que je suis maman?




Commenter cet article

Violaine 12/05/2008 11:48

Courage Diane
C'est sûr que la vie d'une femme avec enfant travaillant à temps plein c'est pas facile surtout quand le papa n'est pas sur place la semaine......
J'espère en tout cas que vous êtes bien installés dans votre nouvel appart!
Ici, il fait un temps de chien aujourd'hui!... Et je crois que chez vous il fait un grand soleil! Comme quoi!! ;)
A bientôt
Grosses bises à tous les trois