Notre condition humaine

Publié le par D

Ce soir, Monsieur X. est rentré à l'hôpital. Atteint d'un cancer du colon au stade terminal, il souffre depuis ce matin d'une fistule cutanée abdominale. Déjà, il a, depuis de longs mois, deux abouchements à la peau : l'un urétéral et l'autre colique. Incapable de manger car plus rien ne passe, il a réussi à rentrer à la maison en hospitalisation à domicile et reprendre une vie familiale " presque" normale.

Mais ce soir, Monsieur X. en a assez. Une fistule de plus, une dégradation de plus sur son corps amaigri, fatigué...Monsieur X. pleure de douleur et de chagrin. Triste de savoir qu'il va partir, qu'il va laisser seuls sa femme et ses enfants.

Soulagé d'être revenu parmi nous, entre les mains d'une équipe qu'il connaît, il laisse sa tristesse le submerger et ses larmes coulent. L'interne est là, lui prend les mains et reste mais sait bien qu'il n'y a pas de remède. Juste attendre...et le confier à vos prières.


Publié dans Vivre en chrétien

Commenter cet article

mad 02/09/2008 18:31

c'est souvent le cas on ne peut qu'être là et tenir la main et comparé à certains services c'est déjà très bien