Cinq mois et une "petite" frayeur

Publié le par Un macaron, une glace, trois chocolatines

Au retour d'Istanbul,notre mini-chocolatine a débuté une gastro-entérite. Comme elle avait déjà un mini-poids, ni une, ni deux, sa maman est allée consulter aux urgences pédiatriques.

 

Deux jours d'hospitalisation plus tard, la voici réhydratée mais surtout avec des "grammes en plus". Petite faim, fatigue de la maman ou grosse dormeuse? On ne s'explique pas vraiment ce poids qui ne voulait pas augmenter.

 

Le bébé "qui ne voulait pas grossir" a donc découvert les suppléments de lait pour aider un peu. Et, pour fêter ça, est sortie ce matin après deux jours d'hospitalisation.

 

Ca ne l'empêche pas du tout de gazouiller...et de nous faire de grands sourires

 

P1050893

 

 

P1050890 P1050891

 

Publié dans Mini chocolatine

Commenter cet article

G

et beh!!!! en effet grosse frayeur!!! heureusement tout va meiux et je vois qu'elle n'a en effet pas perdu son magnifique sourire! bises
Répondre
L

J'imagine la frayeur en plus lorsque l'on est du métier
Répondre
U


En fait pas tant que ça. Juste grosse fatigue



O

dure dure la vie de BB parfois (et de maman, souvent!). Reposez-vous bien les filles :)
Répondre
U


comme je te comprends quand tu en avais marre des gastros qu'elles se refilaient sans cesse...maintenant, c'est mon tour ! Sniff !



Z

pauvre choupinette ... je vois quelle va mieux avec son beau sourire ! bisouxxxxxxxx à tous
Répondre
U


Elle n'a jamais eu de soucis de ce côté là. Elle souriait à toutes les infirmières. Ah j'ai des bébés sympas...



H

p'tit bout d'femme..:-)
Répondre
U


Oh oui ! Adorable petit bébé que j'aime...on craque n'est ce pas? Bisous ma belle !



S

Ouf la voilà rétablie!!!! On a l'impression qu'elle est toujours de bonne humeur... souriante.


De grosses bises.
Répondre
U


Mince, j'ai oublié de t'envoyer le texto collectif pour rassurer tout le monde. Je t'appelle vite promis. Pour l'instant, dodo à la maison



L

je suis bien heureuse qu'elle aille mieux ! on pense bien à vous les loulous ! on vous embrasse fort
Répondre