Coup de fatigue...

Publié le par Diane

Vous me comprendrez surement...Après quatre journées seule avec les filles, entre deux aller-retours pour Cherbourg, une reprise du boulot intense, des révisions pour un examen de médecine d'urgence qui sont plus des visions qu'autre chose, un congé maternité qui n'a pas permis à ma fille de faire ses nuits, l'allaitement que je persiste à continuer ( pour l'apaisement certain  que cela procure à Petite chocolatine et la paresse de chauffer les bibs à 3h du matin ), des vacances qui remontent à juillet dernier...

 

Bref, après tout cela, et même si je ne manque pas d'aide ( Belle-Maman qui m'a permis de faire quelques grasses matinées ), eh bien, je suis très très fatiguée.

 

Il me reste quelques recettes sous le coude mais ce matin, je n'ai plus envie de composer quoique ce soit. J'ai envie d'un chef à domicile pour mettre mes pieds sous la table et me laisser border ensuite comme un bébé avec mon infusion sur la table de nuit.

 

Voii voilou...c'était mon petit billet d'humeur du mois.

 

ps : et vous ne savez pas le plus beau ? Je me suis casée en plus des journées au SAMU 83 en juin ( parce que les sauvetages en mer à Cherbourg, ce n'est pas du gateau et un patient qui me claque dans le doigt, j'aimerais que ce soit pas lié à un manque sérieux d'incompétence )

Publié dans Docteur Chocolatine

Commenter cet article

omvm 23/05/2010 22:11


Ravie de tomber sur ton blog. J'apprends que tu es sur le secteur de Cherbourg ! Et bien moi, je suis dans le centre Manche... Quel hasard. je te souhaite donc de bien te reposer... A bientôt,


Un macaron, une glace et deux chocolatines 26/05/2010 13:49



Je ne savais pas que tu es de la région. Ca tombe bien. On va pouvoir se refiler nos bonnes adresses. Bises



nathalie 23/05/2010 15:08


la vie d'une maman n'est pas de tout repos.....et dire qu'il y en a qui en doute.....
pour Cherbourg, ce sera surtout les conditions climatiques qui rendront les sauvetages difficile.....autrement les gestes médicaux ( comme faire du vélo) on ne les oublie pas, les automatismes
reviennent vite
courage Diane..