De Cherbourg au Havre...en hélico

Publié le par Un macaron, une glace et deux chocolatines

La semaine dernière, on me propose d'aller au Havre pour une réunion de bilan de l'aide médicale en mer entre urgentistes, directeurs des CROSS, pilotes d'hélicos etc...

Je dis "Oui" !!!

L'aller-retour en voiture se transforme en voyage en hélicoptère ! Banco !

 

Pour une fois que je prends l'hélicoptère autrement que pour être hélitreuillée et aller sauver UN MOURANT un patient...

 

Voici la bête ! Et l'insigne de la Jeanne d'Arc !

Oui car le Dauphin appartient à la 35 F qui servait avant sur le porte-hélicoptère de mes rêves. Comme quoi tout se recoupe !

 

P1010932 P1010933

 

 

Mon mécanicien de bord préféré...et mes compagnons de voyage

 

P1010935 P1010934

 

L'hôpital du Havre vu d'en haut.

Il me fait un peu penser au Val de Grâce coté architecture...

P1010938

 

 La côte normande. Floue certes pour cause de vitre entre le paysage et moi ( non, je n'allai pas faire le grand saut pour la photo) et de vitesse...

 

P1010945

 

Le Grand Hôtel et le Casino de Cabourg. D'habitude, nous sommes plutôt devant sur la plage ou en train d'y prendre ( parfois ) un café...

L'hippodrome derrière...

 

P1010950

 

Coucher de soleil sur le Cotentin ...

P1010963

 ...et la pleine lune.

 Prendre l'hélicoptère de nuit devient tout de suite plus fantomatique ou onirique (en fonction du stress du moment)

P1010961

Publié dans La vie mili...

Commenter cet article

nathalie 18/11/2011 17:26

Voilà donc un voyage que l'on savoure !!!! sans le stress de l'urgence ...la Normandie est belle ..

Un macaron, une glace et deux chocolatines 20/11/2011 22:42



Merci. Oui j'ai pu admirer sans stress le paysage. Seul hic, le banc au bout d'une heure est un peu désagréable. Et nous étions un peu serrés à l'arrière...



Anne-Claire 17/11/2011 12:44


Y a pas à dire, les choses sont vraiment différentes et encore plus belles vu d'en haut!


Un macaron, une glace et deux chocolatines 20/11/2011 22:44



Oui, c'est vraiment magnifique. On se sent presque différent là-haut. Un peu fragile aussi...Question existentielle "fais-je confiance au pilote?"