Le bureau des pleurs.

Publié le par Un macaron, une glace et deux chocolatines

Docteur, ça va pas ...

 

..." je suis en plein divorce", "je viens de faire une IVG", "on essaye de tenir le coup avec les enfants", "je suis seule avec mes deux enfants, pas possible d'avoir ce 3ème mais ça va pas quand même, je ne sais pas pourquoi", "je dors mal, je craque, j'ai la tête ailleurs", "je ne veux pas que les autres le sachent, j'ai du mentir à mes collègues pour expliquer mon absence", "je veux bien un jour d'arrêt...je ferai de la peinture pour penser à autre chose", "j'ai peur de retomber dans la dépression, je ne m'en sors déjà pas avec deux enfants...j'ai tué un foetus", "ma femme n'est pas là mais elle revient la semaine prochaine, on va devoir re-cohabiter", "si j'avais pu faire autrement,...je l'ai choisi mais je sais ce que je rate"...

 

Entrecroisement de plaintes, difficultés à être en vérité avec soi-même, larmes au bord des yeux, regards qui me fuient pour parler de la douleur, de leur dégout...

 

Deux destins qui sont venus devant moi pour être écoutés, excusés, plaints...pour déverser un peu de leur peine et être soulagés.

 

Et on rentre le soir, le coeur lourd...on pense à ces deux êtres qui souffrent d'avoir "raté" leur mariage, à cette maman qui souffre d'avoir refusé son enfant et à cet enfant qui doit souffrir de là-haut de voir sa mère ainsi...

 

Et moi, dans ces cas là, à part leur dire qu'il faut continuer malgré tout à s'aimer, je ne peux que prier pour eux parce que leur chagrin est bien trop grand...

Commenter cet article

nathalie 03/06/2010 17:12


Si bien résumée la vie d'un soignant, pas facile tous les jours et on se doit de tenir, d'écouter, de soulager.....petite pensée à nos maris et enfants qui pour eux parfois souffrent aussi de nous
voir ainsi...