Des tartines au petit-déjeuner pour vos enfants

Publié le par Un macaron, une glace et deux chocolatines

On s'en doutait déjà depuis longtemps mais je préfère vous donner l'article au complet que j'ai lu sur mediscoop. santé, sorte de magazine pour les docs qui nous permet de suivre l'actualité médicale dans les médias !

 

En gros, plus un produit est transformé, plus il faut s'en méfier. Attention donc à nos enfants à ne pas leur donner de mauvaises habitudes alimentaires sous prétexte de leur faire plaisir.

Bref, donnez leur de bonnes tartines avec un fruit et un produit laitier.

  

 

 

 

« Les céréales, pires que la «junk-food» ? »
Le Figaro
C’est ce que se demande Anne Jouan dans Le Figaro. La journaliste indique qu’« une organisation indépendante américaine de santé publique à but non lucratif, Environmental Working Group (EWG), a passé au crible plus de 80 paquets de céréales transformées ».
« Le résultat fera réfléchir les parents [qui], pensant bien faire, achètent des céréales pour le petit déjeuner de leurs enfants, ne se doutant pas que ceux-ci contiennent en réalité plus de sucre que de céréales »,
note-t-elle.

 


Anne Jouan observe que l’organisation « a même établi un classement des plus mauvais élèves. Sur la première marche du podium, un best-seller chez les enfants, les Smacks de Kelloggs, des grains de blé soufflés caramélisés. Viennent ensuite les Coco Pops, des céréales au riz soufflé avec du chocolat, puis d'autres vendus aux États-Unis contenant notamment des marshmallows ».
La journaliste précise ainsi qu’« une tasse de Smacks contiendrait à peine plus de sucre qu'un donuts (20 grammes contre 18). Autrement dit, un bol de Smacks représente entre 8 à 10 morceaux de sucre. Les normes de l'OMS ne sont pas respectées, puisque certaines céréales contiennent parfois plus de 50% de sucre alors qu'il devrait y en avoir 10% ».

Serge Ahmed, directeur de recherche au CNRS, remarque : « Je ne suis pas étonné par les résultats obtenus. Le plus surprenant est que les industriels appellent ces produits des céréales alors qu'il s'agit en réalité de sucreries ». Anne Jouan note que « selon Serge Ahmed, les enfants constituent une «proie facile» pour les industriels de l'agroalimentaire car ils sont dotés d'un système de récompense très facile : pour eux, plus l'aliment qu'ils consomment contient de sucre, mieux c'est ».
La journaliste souligne que « cette consommation de produits riches en sucre est totalement anormale physiologiquement. […] Aujourd'hui, on estime que notre consommation de sucre serait trois fois trop importante ».
Anne Jouan indique que selon EWG, « il est préférable de privilégier les céréales entières non transformées, au packaging généralement moins glamour. Le matin, il convient également de manger des fruits entiers plutôt que du jus de fruits ».
Enfin, la journaliste s’interroge : « Consommer ce type de céréales très sucrées est-il mauvais pour la santé ? En soi, le sucre n'est pas un inducteur de diabète, sauf si l'on a des antécédents familiaux : ces céréales sont donc potentiellement diabétogènes ».
Le Pr Patrick Vexiau, chef de service de diabétologie à l'hôpital Saint-Louis (Paris), explique en effet que « chez les personnes prédisposées génétiquement, on voit apparaître un diabète de type 2 à partir de 15 ans. Or il y a une trentaine d'années, on n'observait pas ce type de phénomènes, le diabète de type 2 n'existait pas avant 45 ans ».

Commenter cet article

mamina 17/12/2011 21:38

Très intéressant.
Sais-tu que pour ce qui est du riz et des pâtes contiennent il vaut mieux privilégier les versions cuisson normale et non les cuissons rapides. Le produit transformé n'apporte pas les mêmes
bienfaits que les sucres lents.

Un macaron, une glace et deux chocolatines 20/12/2011 10:15



Oui et j'ai été très déçue pour les pâtes fraîches riches en sucres rapides également. Au quotidien, je privilégie les pâtes et le riz complets ou semi-complets pour les filles et moi. Idem pour
le pain. Il vaut mieux, si on est pressée, cuire son riz ou ses pâtes la veille au soir.


C'est aussi une des raisons pour laquelle la cuisine italienne (si je ne dis pas de bêtises?) mêle souvent les légumes aux pâtes. Pour associer fibres et sucres lents afin de ralentir encore plus
l'absorption des sucres. 


Passionnant le coté physiologie et biochimie de la cuisine. Amitiés à ma Mamina préférée


 



stef de fla 16/12/2011 21:44

Et on ne parle même pas des 20% de matières grasses contenus dans les mueslis croustillants!

Un macaron, une glace et deux chocolatines 17/12/2011 11:27



Non, j'imagine même pas. Et encore, ce n'est peut-être pas du mauvais gras alors que les sucres rapides sont néfastes pour les enfants, c'est certain.


En gros, il faut bien lire les étiquettes. Mes filles ont toujours de la brioche ou du pain maison au petit déjeuner et je suppose que c'est mieux que les céréales (qui, au passage, se
renversent). Enfin, tant qu'elles ne sont pas en âge de m'imposer leur menu (ce que je comprendrai)....