Eglefin en croûte d'olives

Publié le par Un macaron, une glace et deux chocolatines

Au début, je voulais faire du cabillaud. Mais ce poisson se raréfie et il est de moins en moins écologique d'en acheter. Du coup, ma conscience (et mon porte-monnaie) me rabat sur d'autres poissons moins nobles pour le quotidien tel le colin-lieu (dites plutôt "lieu", le colin étant une autre espèce) dont la chair est un peu épaisse mais délicieuse et l'églefin, poisson plus fin que le colin et tout aussi bon que le cabillaud.

Par contre, n'achetez pas de pangas : il est élevé et produit dans des conditions désastreuses et absolument pas respectueuses de l'environnement. 

DSCN7766

Pour 4 personnes
- 4 filets d'églefins
- 170 g d'olives noires dénoyautées
- 2 cuillères à soupe de parmesan rapé
- 1 gousse d'ail.

Préchauffez le four à 150°C en mode "poisson" ( enfin, ça, c'est sur mon four )

Dans un petit mixeur, mélangez olives, parmesan et ail. Mixez jusqu'à obtenir de petits morceaux d'olive.
N'insistez pas, vous n'aurez pas une purée fine comme une tapenade et ce n'est pas le but.

Etalez les églefins dans un plat préalablement huilé. Disposez la pâte d'olive en couche épaisse et uniforme.

Enfournez pour 15 à 20 minutes maximum.

J'ai servi ce poisson avec des taillerins aux myrtilles ( pâtes violettes ) mais je pense que vous pouvez vous amusez avec des pâtes d'autres couleurs comme les spaghettis à l'encre de seiche tout noirs que j'avais acheté en Toscane il y a déjà 4 ans ( et que je garde précieusement ... ). Un plat en noir et blanc c'est une bonne idée non ?

Commenter cet article

stef de fla 02/04/2010 13:49


Sympa cette recette. Moi j'aime bien l'églefin (fumé ou pas) et je le trouve bien largement aussi noble que le cabillaud.