Tataki de rôti de boeuf très tendre

Publié le par Docteur Chocolatine

Que celui qui n'a jamais eu de mal à faire manger de la viande à ses petits bouts lève le bras! Pour ma part, c'est parfois la bataille. Je vous en avais parlé il y a quelque temps : grâce à un ami du coin, nous nous fournissons en très bonne viande bovine. La tendance locavore est de plus en plus "tendance". En Normandie, elle est heureusement un gage de qualité.

La côte de boeuf au sirop d'os façon Arthur le Caisne a eu beaucoup de succès chez les adultes mais, malheureusement, à part les steacks hâchés ou les cheveux d'anges, mes chocolatines ont du mal à mastiquer la viande quelle que soit sa qualité.

Le premier rôti du dimanche proposé n'ayant pas eu un franc succès, j'ai du un peu réfléchir à une manière d'attendrir la viande pour les enfants. Ce tataki a été parfait : la marinade attendrit la viande et lui donne un goût délicieux. Les chocolatines ont cette fois-ci dégusté le rôti sans histoires et leur grand-mère m'a même demandé la recette.

L'été, si vous voulez tester le tataki sur un autre animal, il y a le tataki de homard. A réserver pour les grandes occasions...

 

Tataki de rôti de boeuf très tendre
Pour 6 personnes
800g de rôti de boeuf cru
La marinade
50cl de vinaigre de riz
50cl d'huile de sésame
50cl de sauce soja
1 cuillère à soupe de miel
1 carotte
1 grosse gousse d'ail
2 cm de gingembre
 
Préparez votre marinade: Découpez en brunoise la carotte épluchée et la gousse d'ail. Rapez le gingembre frais. Mélangez les différents éléments de la marinade et réservez dans un récipient
Le rôti
Coupez votre rôti en trois dans le sens de la longueur puis les trois morceaux de nouveau en trois dans le sens de la longueur. Sur feu vif, saisissez chaque face environ 30 secondes puis plongez la viande dans l'eau glacée de manière à arrêter sa cuisson.
Une fois bien refroidie, déposez la viande dans un sachet hermétique, versez la marinade par dessus puis fermez le sachet. Réservez au frigo au moins une nuit.
Servez en tranches accompagnées, ici, de boulghour avec des abricots secs et des amandes effilées.

Publié dans Pour les carnivores

Commenter cet article

Éric 13/04/2015 09:45

Ça se sert froid, donc, si j'ai bien compris? Intéressant, comme recette... Ça me rappelle un peu un rôti de biche que j'avais préparé un peu de cette manière (mais, en gros, en remplaçant les ingrédients asiatiques par des ingrédients plus occidentaux, exemple du jus de citron)... Miam... Vais envisager ça un de ces jours avec ... heuuu ... peut-être pas du homard (m'a tuer) ... mon portefeuille n'apprécierait pas ... mais avec des (très) grosses crevettes !

Dr Chocolatine 19/04/2015 09:32

C'est une bonne idée de remplacer le homard par des grosses crevettes. Ici, l'été, il n'est pas extrêmement cher.
Ca se sert froid ou à peine réchauffé à la poêle pour ne pas re-cuire la viande. Bonne journée

quatrefilles 13/04/2015 09:44

Coucou, recette super, car sans être vraiment crue, la marinade cuit la viande, et lui garde toute sa tendreté. Merci pour cette recette. Je pense que tous mes petits enfants vont adorer. Bisous et bonne semaine