Gougères à l'emmental et au pavot

Publié le par Docteur Chocolatine

Je ne suis pas dans mes menus de fêtes. Vous savez certainement la raison. En tout cas, du fond du coeur, un grand merci pour vos messages et vos attentions. Je n'arrête pas pour autant le blog parce que mon grand-père aurait voulu que la Vie continue. Il aimait tant les réunions en famille pour profiter de sa petite fille puis de ses arrières-petites-filles. Sa spécialité, c'était justement le thème d'aujourd'hui: l'apéritif. Il se chargeait de sortir les biscuits, les jus de fruits, les alcools...et le repas pouvait commencer.
Quand nous sommes nombreux, j'ai un gros faible pour les gougères car c'est simple à réaliser, cela prend peu de place dans le frigo et ça part à une vitesse grand V.
Que ce soit au roquefort ou à la boulette d'avesnes, je crois avoir souvent réalisé des gougères à la maison. Cette fois-ci, c'est une version beaucoup plus classique, très simple, qui plaira à petits et grands.
 
Cette recette économique a été sponsorisée par le site Ma Promobox qui propose un repas de Noël bio pour les fêtes.
 
Les bénéfices sont entièrement reversés à l'Association Cassandra Contre la Leucémie. En mémoire de cette petite princesse qui est partie au Ciel le 17 août dernier, en mémoire de tous ceux et celles qui sont partis trop tôt.
Gougères à l'emmental et au pavot
Pour une trentaine de petites gougères
 125 g de lait demi-écrémé
125 g d'eau
90 g de beurre doux
140g de farine
4 oeufs battus - environ plus ou moins en fonction de l'aspect de la pâte
1 cuillère à café rase de sel
1 cuillère à café bombée de sucre
100g d'emmental râpé
50g de graines de pavot
 
Prenez une casserole un peu large: ceci est important pour faciliter l'étape du dessèchement où vous aurez besoin d'incorporer de l'air dans la pâte et donc de la remuer vigoureusement.
Versez dans cette casserole le lait, l'eau, le sel, le sucre et le beurre. Chauffez jusqu'à ce que le beurre soit bien fondu puis, hors du feu, jetez d'un coup alors la farine.
 
Touillez touillez fort sur feu moyen jusqu'à avoir une pâte d'un seul bloc qui se détache de la paroi avec une légère pellicule au fond de la paroi : on appelle cela une panade. Il faut presque avoir mal au bras. Durant cette étape, vous desséchez la pâte mais vous incorporez également de l'air à l'intérieur, ce qui est important pour que les choux gonflent

Versez cette panade dans un autre récipient ou au mieux dans votre robot avec le batteur K puis fouettez la jusqu'à ce que la vapeur arrête de s'échapper lorsque vous la battez. Ajoutez les oeufs battus, progressivement (à chaque fois attendre que ceux ci soient complètement absorbés) tout en remuant énergiquement. Il se peut qu'il vous reste des oeufs

Il faut que la pâte soit brillante, lisse, claire et "fasse la vague".
Ajoutez alors l'emmental rapé et le pavot. Mélangez.

A la poche à douille (ici, j'ai pris une douille lisse 6 mm pour des petites gougères) déposez alors des petites quantités de pâte encore tiède (n'attendez pas que celle-ci refroidisse car les bulles d'air que vous avez incorporées vont s'échapper) à la poche à douille sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Pour aplatir la pointe qui pourrait se former, avec le dos de la cuiller, appuyez doucement sur cette pointe.

Astuce de Philippe Conticini: vous pouvez laisser la pâte à choux toute une nuit au frigo dans la poche à douille. Le lendemain, sortez la au moins une heure avant afin qu'elle revienne à température ambiante. Puis dressez les gougères. Comme il le dit, les choux sont plus réguliers après cuisson

Mettez au four à 170° durant 20 à 25 minutes ou plus. Les gougères doivent être bien dorées, bien sèches de manière à ce qu'elles ne retombent pas.

Gougères à l'emmental et au pavot

Commenter cet article

The Fassia 21/12/2016 02:57

Merci pour cette appétissante recette, chère Diane.
La photo est superbe avec ces deux jolies mains menues et potelées, adorables qui vont bientôt prendre une gougère et la savourer avec délice.
La vie continue et avec ces gestes, vous faites revivre votre Grand-Père qui est là, complice, un sourire aux lèvres et les yeux émerveillés.
Oubliez les moments douloureux et faites revivre les jolies choses que vous avez vécues avec Lui.... c'est ce que je fais avec mes Parents adorés partis il y a bien longtemps, mais toujours présents dans de merveilleux moments remémorés, déclanchés par un mot, une image, une chanson, la préparation d' un bon appéritif dans votre cas...

Un chaleureux souvenir pour vous et des bisous aux Jolies Chocolatines,

Lola.

Docteur Chocolatine 25/12/2016 03:34

Merci beaucoup Lola! Je ferais au mieux. Le temps apaise le chagrin souvent...Je vous embrasse

Liliane 19/12/2016 09:15

J'avais aussi un grand père extraordinaire mais cetait aussi un père, le mien etait absent,nous etions très proche il est parti a mes 21 ans le souvenir est intact encore courage bisous

Liliane 19/12/2016 09:11

J avais aussi un grand pere extraordinaire 'jai eu la chance car je nai pas eu de pere qui m entourait ,il nous a quitte javais 21 ans et le souvenir est intact nous etions tres proche encore courage bisosu

Quatrefiles 19/12/2016 08:56

Elles sont trop mignonnes tes gougères, et super pour un apéro. Bonne semaine, bisous