Religieuses croustillantes et inséparables au caramel beurre salé

Publié le par Un macaron, une glace, trois chocolatines

 

  Et je suis continue sur ma lancée pour un dessert spécial "la fameuse fête que tout le monde honoremais c'est trop commercial, débile, rétro*...et si tu l'oublies, tu vas m'entendre". Vous me suivez? Mais oui, bien sûr, le 14 février ! La Saint Valentin...Quoique une grande amie blogueuse disait "C'est la saint Valentin tous les jours" et je suis tout à fait de son avis.

 

*Rayez les items que vous n'utilisez pas.

 

 

Je suis encore dans ma folie des choux. Les deux saint-honorés réalisés l'an dernier, les éclairs salés et sucrés ne m'ont pas calmé...voici pourquoi que je me mets aux religieuses.

C'est la recette d'Isabelle du blog "Pourquoi pas" qui m'a tapé dans l'oeil avec ces choux croustillants à la mangue-bermagote Au vu du résultat, ils sont par-faits. Et ce petit croustillant en plus qui orne tous les choux des grands patissiers, ça y est : je le maîtrise enfin !

 

J'ai choisi les garnir de crème pâtissière au caramel mais vous pouvez bien sur choisir un autre parfum ou essayer de la mousse au chocolat. Ca marche tout aussi bien et c'est carrément gourmand.

 

Alors pourquoi "inséparables"? Pour la Saint Valentin, parce que les oiseaux amoureux s'appellent les inséparables et parce que, surtout, la surprise de ma recette, c'est que vous ne pourrez séparez le petit chou du gros chou.

Parce que j'ai eu l'idée saugrenue d'essayer de faire un caramel comme pour un saint honoré pour tenir les deux choux...Ah ça tient bien, ça colle même et je dirais même qu'ils s'aiment tellement ils sont inséparables.

Donc vous faîtes comme vous voulez pour faire tenir entre les deux. Plutôt un caramel fondant comme celui-ci ou vous restez facétieux comme moi.

Imaginez la tête amusée de votre amoureux qui devra croquer dans toute la pâtisserie pour la déguster.

 

 

P1060781

Pour 6 gros choux et 6 petits 

 

Pour votre pâte à choux

75g de lait

50g d'eau

1/2 cuillère à café de sucre

1/2 cuillère à café de sel

40g de beurre

75g de farine T 55

2 oeufs 

 

Pour le croustillant crumble

30g de cassonade

30 g de beurre

30g de farine

 

 

La crème patissière

500 ml lait entier

50g de sucre

1 gousse de vanille

50g de farine

4 jaunes d'oeufs

2 cuillères à soue de caramel au beurre salé

 

 

Réalisez votre crème patissière :

Dans une casserole portez à ébullition votre lait avec la vanille grattée.

Mélangez la farine avec les jaunes d'oeufs et le sucre jusqu'à obtenir un mélange homogène. Versez le lait bouillant (d'abord deux petites louches en mélangeant entre chaque puis le tout).

Remettez sur le feu et mélangez jusqu'à ce que la crème épaississe.

Puis ajoutez deux cuillères à soupe de caramel au beurre salé (maison ou du commerce si vous n'avez pas le temps). Filmez au contact et réservez au frigo.

 

 

Ensuite, préparer votre croustillant (idem qu'une pâte à crumble). Mélanger du bout des doigts le beurre pommade avec la cassonade, ajouter la farine et mélanger.
Abaisser la pâte obtenue entre deux feuilles de papier cuisson et réserver au frais.
 
Passez à la pâte à choux.
Dans une casserole, faire chauffer le lait, l’eau, le sel, le sucre et le beurre.
Dès l'ébullition, hors du feu, verser la farine en une fois et mélanger rapidement avec une spatule. Remettre la casserole sur le feu et remuer énergiquement 2 minutes, la pâte doit être lisse et se décoller des parois de la casserole.
Puis incorporez les oeufs, entiers, un par un en battant énergiquement
Mettre dans une poche à douille et dresser les choux.
 
Faîtes une plaque de gros choux (environ 5 cm de diamêtre) et une plaque de petits choux (2 cm de diamêtre). Bien les espacer.
 
Sortez votre plaque de couverture et essayer de découper des ronds (je n'ai pas réussi et les ai fait un peu "à l'oeil") pour recouvrir vos choux. Enfournez  à 170° en chaleur tournante.
Au bout de 18 minutes sortez vos petits choux du four puis au bout de 27 minutes de cuisson, les gros choux.
Laissez les refroidir 10 minutes (trop chaud, ils vont faire fondre votre crème pâtissière).
Incisez le haut de vos gros choux et garnissez les de crème patissière. Posez les.
Faîtes la même chose avec les petits choux en incisant le dessous. Posez les à l'envers pour que la crème ne tombe pas.
 
Passez à votre caramel :
Portez à 160°C le sucre et l'eau (pas plus même si vous ne voyez pas la couleur dorée!). Arrêtez la cuisson en trempant votre casserole dans l'eau froide et trempez les fesses, euh non pardon, le dessous de vos petits choux dedans et posez les sur vos gros choux.
 
Il vous restera du caramel, c'est normal. Vous êtes faîtes ce que vous voulez. J'ai essayé de faire des fils de caramel mais j'ai raté. Une technique acquise en une fois c'est déjà pas mal...
 
Et après dégustez aussitôt ! C'est Monsieur Conticini qui le conseille et il avait raison. C'est vraiment trop bon !
 
S'il vous reste de la crème pâtissière, filmez la et congelez la. Vous pourrez faire des éclairs ensuite.
 
Et en prime, une photo des inséparables. Joli couple n'est ce pas?
 
inseparables.jpg

 

Commenter cet article

Maiwenn 15/02/2013 08:41


quelle bonne idée cette association religieuse/caramel breton!
Vais tenter et je ne manquerai pas d'en parler sur mon blog !! 

Un macaron, une glace, trois chocolatines 16/02/2013 15:37



Merci. C'est une recette inspirée du saint honoré pommes/caramel beurre salé. Je ne sais pas si tu l'avais vu celui-là. J'adore ton blog. Bisous



isabelle 10/02/2013 13:45


Moi aussi je suis toujours devant mon four, je croise les doigts pour que les choux "soufflent" bien    ;-)


Une journée de pâtisserie, on a le même rêve, j'arrive à en prendre une de temps à autres quand ils sont à l'école ou au travail et que j'ai congé, jour parfait ou le ménage est totalement
oublié  (je déteste nettoyer)  musique à fond, macarons, tartes, gâteaux, j'aime tout faire quand la journée m'appartient ...   :-)

Un macaron, une glace, trois chocolatines 12/02/2013 14:32



Ah tu me rassures. Mais dis moi...comment as tu réussi à réaliser cette sublime bûche? Il faut bien une journée pour la réaliser non? J'aimerais avoir le droit à une journée par mois rien que
pour ça. Ah le bonheur !



elisabeth 09/02/2013 19:19


c'est superbe !! J'ai fais tes chouquettes et j'adopte la recette. Je tente bientôt les inséparables religieux ...  Pas pour le 14 car tout le monde travaille ... A vrai dire on l'oublie
tous les ans cette date, est ça fait 20 ans que ça dure ...


Bon dimanche

Un macaron, une glace, trois chocolatines 09/02/2013 20:59



Ah super !!!! C'était bon? Je suppose que oui.


Le 14, idem pour nous, Monsieur travaille donc ce sera soirée en solitaire. Pas grave.


Les inséparables, je te préviens, tu ne pourras pas décoller les deux choux donc tu auras le côté croustillant et aussi le plaisir de "casser" la structure pour la manger. Mais au moins, ça tient
!


Bisous et bonne saint Valentin !



isabelle 09/02/2013 18:53


Elles sont super bien réussie, tu maitrises   :-)   en plus crème pat/caramel ...  Miammmm

Un macaron, une glace, trois chocolatines 09/02/2013 20:57



J'avoue que la pâte à chou, je commence effectivement à être à l'aise. Même si je stresse toujours un peu au moment de la cuisson et du fourrage. Mon rêve, c'est d'avoir une journée rien qu'à moi
pour refaire un beau saint honoré. Un plaisir pour moi que de réussir un gâteau aussi beau.


La crème patissière au caramel, c'est pour ma grande. En Normandie, les enfants sont nourris au caramel très tôt.


Bisous Isabelle !



axoulle 09/02/2013 08:36


elles sont magnifique tes religieuses bravo

Un macaron, une glace, trois chocolatines 09/02/2013 20:51



Merci Axoulle. Bises



corinnette 08/02/2013 21:48


j'adore les religieuses inséparables


bonne soirée

Un macaron, une glace, trois chocolatines 09/02/2013 20:50



Ah alors...il faudra les goûter. Bisous



sucre d'orge 08/02/2013 18:44


Elles sont très belles...Biz...

Un macaron, une glace, trois chocolatines 09/02/2013 20:50



Merci Sucre d'Orge.



gridelle 08/02/2013 14:01


tu es dans ta folie des choux et moi je repousse sans cesse ma première tentative! j'ai passé un premier cap en réalisant mes gougères, mais les choux sucrés, j'angoisse! mais quand je vois tes
religieuses, qu'est ce que j'ai envie!!!!! bises

Un macaron, une glace, trois chocolatines 09/02/2013 20:50



Non, non, non...surtout n'angoisse pas. Allez du nerf ! Tu as la poche à douille. Pas d'excuses...et ce sera toujours bon même si peu présentable. Bisous



Liliane 08/02/2013 11:54


A la demande générale de dois faire des beignets et dieu sait que je n'aime pas faire la friture mais comme tu dis c'est la fête donc faisons plaisir au lieu de courir les commerce


Ta recette me plait bien et la phot parle ............

Un macaron, une glace, trois chocolatines 09/02/2013 20:49



Tu fais des beignets pour la St Valentin? Ah, original...bisous



Anne-Claire 08/02/2013 10:26


Encore un truc infaillible pour faire succomber les papilles de notre hommes!!!


Merci Diane!!

Un macaron, une glace, trois chocolatines 09/02/2013 20:48



Mais de rien. Même si nos hommes, je crois, sont plus salés que sucrés. Quoique...



la poêle qui rit 08/02/2013 09:25


J'aime bien la dernière photo dite des "inséparables"....mais bon on ne les mange pas.....
Les religieuses j'adore....d'ailleurs je me demande ce que je n'adore pas en pâtisserie ?
Les tiennes sont canon....moi je dis : dommage de les manger, elles sont trop bien réussies, mais tu n'imagines pas de les proposer au Musée Grévin, alors tous pour les religieuses, amis
gourmands !

Un macaron, une glace, trois chocolatines 09/02/2013 20:46



Merci. Euh, non, je ne les proposerai pas. Je tâche de garder la tête froide. Faut pas exagérer. C'est vrai que la cuisine et la pâtisserie, ça restera de l'éphémère. Ne reste que les
souvenirs...comme Proust. Et puis tant pis, c'est la vie !